Interview de Maurice Bérenger, CEO de CardioRenal

CardioRenal vient d’ouvrir des bureaux à Strasbourg et rejoindre le Pôle Alsace BioValley.  A cette occasion, nous nous sommes entretenus avec Maurice Bérenger, son CEO. 

ABV :  Qui est CardioRenal ?

_MG_4690

MB : CardioRenal est une société qui développe une solution de télémédecine dédiée aux patients insuffisants cardiaques sévères. CardioRenal a été fondée par deux professeurs de l’université de Lorraine, les Professeurs Faiez Zannad et Patrick Rossignol. Ces deux spécialistes du traitement de l’insuffisance cardiaque et dont les travaux font autorité dans ce domaine dans le monde ont identifié une méthode de suivi à domicile de biomarqueurs sanguins des patients. Grâce à ces mesures quotidiennes, faites par le patient lui-même et de chez lui, il est possible d’anticiper la survenue d’évènements indésirables (congestion) et de modifier à l’avance les traitements afin d’éviter ces évènements. Cette solution d’adaptation de la thérapie en temps réel et adaptée à chaque patient est unique au monde, les essais cliniques vont commencer à l’automne 2018.

ABV : Quelles solutions développez-vous actuellement ?

MB : Le produit de CardioRenal, ExpHeart, est un dispositif médical et à ce titre fait l’objet d’un processus d’approbation réglementaire draconien (Marquage CE et approbation FDA). ExpHeart est une boucle de télémédecine qui relie directement le patient à son médecin traitant par l’intermédiaire d’une application cloud sécurisée. Plusieurs millions de patients souffrent d’insuffisance cardiaque sévère dans le monde et les hospitalisations de ces patients constituent la première cause d’hospitalisation dans les pays développés. L’objectif d’ExpHeart est de réduire considérablement les hospitalisations des patients et d’améliorer leur morbi-mortalité grâce à un traitement parfaitement adapté à leur condition qui évolue surtout dans les semaines qui suivent la sortie de l’hôpital.

ABV : A quel stade du développement en êtes-vous et comment vous êtes-vous financé jusqu’ici ?

MB : CardioRenal est maintenant en phase de pré-industrialisation et est à environ 4 mois du marquage CE. Une part importante de la R&D initiale a été financée par l’ancienne Région Lorraine et le FEDER (projet « prendre votre cœur en main »). Ce financement a permis d’aller jusqu’à la réalisation de prototypes fonctionnels. Désormais, c’est grâce à un contrat de licence avec WeHealth by Servier que la phase d’industrialisation se poursuit.

Les essais cliniques qui commenceront à l’automne 2018 seront financés en partie par WeHealth by Servier, en partie grâce à un projet RHU « Fight HF » financé par le grand emprunt et en partie grâce à une levée de fonds en cours.

ABV : Quelles sont les prochaines étapes pour CardioRenal ?

MB : Nous sommes en train de conduire une levée de fonds. A ce jour notre technologie est dé-risquée. De plus, notre partenariat commercial avec Servier nous assure une couverture commerciale très large dans le monde donc les anticipations de revenus sont très substantielles à court terme. Du coup les premiers rendez-vous avec les fonds sont très encourageants car il est rare qu’une start-up ait de telles perspectives commerciales si tôt dans sa vie.

A propos de CardioRenal (annuaire du Pôle)